• 8 janvier
    1198
    Le pape le plus célèbre du Moyen Age
    Lotario di Seni est élu pape sous le nom d'Innocent III. Ancien étudiant de l'université de Paris, le jeune pape, âgé seulement de 37 ans, est un théologien réputé. Cardinal-diacre, il n'a jamais reçu le sacerdoce et n'est pas prêtre. Se voulant actif et efficace, il se présente comme un propagandiste acharné de la “République chrétienne et universelle”. Sous son règne, l'Eglise est à la fois triomphante puisqu'il parvient à soumettre les souverains, autoritaire ordonnant des excommunions et de grande influence dans le soutien au roi de France, Philippe II, dans sa lutte contre l'empereur allemand, Othon IV de Brunswick.


    8 janvier
    1841
    Hugo académicien !
    Victor Hugo, l'auteur de ‘Notre-Dame de Paris’, est reçu à l’Académie française. A sa mort, la richesse de son oeuvre entraîne le transfert de ses cendres au Panthéon.

    votre commentaire
  • 7 janvier
    1905
    Equité
    L'acharnement du président américain Théodore Roosevelt finit par payer. Malgré les réticences du Sénat il réussit à imposer son candidat, M. Gran, au poste de directeur des douanes de Caroline du Sud. Une barrière raciale est levée : cet Afro-Américain devient le premier Noir haut fonctionnaire aux Etats-Unis.


    votre commentaire
  • 6 janvier
    1619
    Enfant de la lune
    Naissance de Savinien Cyrano de Bergerac. Il embrasse tôt la carrière des armes, mais une grave blessure l'en éloigne à 22 ans. La plume y gagne ce que l'épée y perd. Auteur de poésie et de pièces à succès, il s'intéresse à la science et croit fermement que l'homme volera un jour. Son 'Histoire comique des Etats et empires de la Lune', récit imaginaire d'un voyage sur notre satellite, fait la joie du public. Mort accidentellement à 36 ans, il doit à Edmond Rostand son passage définitif à la célébrité ; comme personnage de théâtre, lui qui l'a tant aimé.
    6 janvier
    1900
    Le début de la faim ?
    Les agences de presse annoncent que plus de 3 millions d'hommes meurent de faim sur la planète. Le phénomène n'est pas nouveau, il est sans doute largement sous-estimé, mais il fait désormais l'objet d'une quantification à l'échelle du globe.

    votre commentaire
  • Le mauvais oeil

    Il est la cause de la mort de la moitié de l'humanité. (rien que ça, quel pouvoir !) En vidant les villes et les campagnes, il remplit les cimetières. (eh ben, dites-donc, c'est beaucoup plus meurtrier qu'une bombe) Jeter le mauvais oeil, c'est "décharger avec son oeil" (feu à volonté) une substance invisible, immatérielle et maléfique sur ce qu'on regarde. (non non, dès fois c'est de convoitise, surtout si c'est un beau mâle) Ce sont surtout les vieilles femmes qui ont le mauvais oeil. (forcément avec l'âge elles voient moins bien) Leurs principales victimes sont particulièrement les petits enfants, les accouchées et les jeunes mariées ; (c'est plus facile quand on s'attaque aux gens plus faibles) parmi les animaux, les chevaux, les moutons et les chiens ; le lait et le blé. (et allez donc...)
    Le talisman le plus courant contre le mauvais oeil est le fer. (oui, vous pouvez porter un fer à cheval au tour du cou, je sais c'est pas très discret !) A son défaut n'importe quel métal peut faire l'affaire. En France, si l'on n'a pas le temps de le conjurer par la parole et qu'on ne dispose pas de talisman, on fait "fait les cornes" dans son dos à la personne qui se livre à la fascination. Grâce aux cornes, on n'a rien à redouter du mauvais oeil. (ouf, sauvé)
    Pour s'en protéger d'une manière générale, on plante un figuier devant sa maison. (ah, si je fais ça, va y avoir un problème, il sera au  milieu de la rue) Car cet arbre éloigne les sorciers et les jeteurs de sort. (bouhouhou, les vilains)
    En Irlande, on crache sur un nouveau-né (beurk), enfant ou animal, quand on le voit pour la première fois et que quelqu'un le complimente sans dire : "Que Dieu le bénisse".
    En Espagne où l'on craint beaucoup la magie noire des gitans, on porte toujours sur soi une petite "corne de bois de cerf". On trouve chez de nombreux orfèvres, notemment à Séville, de ces petites cornes bienfaisantes (surtout pour la caisse du vendeur) que l'on suspend au cou des enfants à l'aide de chaînettes "faites de crins tressés arrachés à la queue d'une chèvre noire". (la pauvre, elle n'y est pour rien)
    Au Portugal, les enfants sont préservés du mauvais oeil à l'aide de colliers compliqués, formés de "trois vingtaines d'argent percés, supportant un anneau, un croissant, une dent, une corne ou une main faisant la figue".
    J'en ai encore en réserve à ce sujet, mais la suite une autre fois. En attendant, je vous fais un clin d'oeil......................................................... malicieux !!!


    2 commentaires
  • 4 janvier
    1930
    Maginot
    Après le vote favorable du parlement de décembre, on débute les travaux de la ligne Maginot. Cette fois, les Français sont préparés à une guerre de position longue. Seulement ce formidable ouvrage défensif et incomplet. La Belgique, pourtant neutre, refuse que la ligne en étant poussée jusqu'à la mer, l'exclue du système défensif Français. De plus, l'État Major est persuadé que les coteaux de la Meuse sont une fortification naturelle. La guerre de mouvement que va lancer le Reich en 1939 (Blitzkrieg), prend complètement à revers le dispositif Français et prouve que les blindés peuvent avaler la Meuse. La défaite est fulgurante et la coûteuse ligne Maginot n'aura servi à rien.

    votre commentaire