• A qui se fier lolll

    Un juif religieux se demande un jour si les relations sexuelles sont vraiment compatibles avec le Sabbath. Il a peur que ce soit un péché, n'étant pas absolument sûr que ce soit un jeu et non un travail. Son voisin de palier est un prêtre catholique, et il va lui demander ce qu'il en pense.
    Le prêtre réfléchit quelques instants, consulte plusieurs ouvrages aussi volumineux que poussiéreux et finit par lui répondre
    "Mon fils, tout ce que j'ai trouve concorde à laisser penser que l'œuvre de chair étant un devoir, c'est assimilé à un travail. J'ai bien peur que vous ne puissiez donc la pratiquer durant le Shabbat."
    Un peu refroidi, l'homme se dit in petto
    "Pufff... Qu'est-ce que je suis bête d'être allé poser cette question à un prêtre catholique. Qu'est-ce qu'il sait sur le sexe, après tout ?"
    Il décide donc d'aller demander à un pasteur protestant de ses amis ce qu'il en pense. Après tout, le pasteur est marié, et en sait certainement plus qu'un prêtre voué au célibat. Il va donc le voir et lui demande son avis. Après mûre réflexion et force trifouillages dans des in-folios vénérables, le pasteur lui répond
    "Malgré quelques références contradictoires, je crains que les relations sexuelles ne relèvent du travail, les rendant par la même incompatibles avec le Shabbat."
    De plus en plus agité, il décide de faire ce qu'il aurait du faire depuis le début, et interroger le rabbin. Après tout, c'est lui, le spécialiste du Shabbat. Il prend donc son courage à deux mains, traverse la moitié de la ville, et va poser sa question au rabbin. Le rabbin n'a nul besoin de consulter quelque ouvrage que ce soit. Il lui répond immédiatement
    "Ne t'inquiète pas, il n'y a aucun doute: les relations sexuelles sont un jeu, pas un travail".
    Notre homme, soulagé, est tout de même curieux de la raison qui donne une telle certitude au rabbin.
    "Mais rabbin, pourquoi êtes vous sûr que c'est un jeu et non un travail, alors que beaucoup d'autres soutiennent le contraire?"
    Le Rabbin répond doucement
    "Si c'était un travail, ma femme demanderait à la bonne de s'en occuper..."

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :