• c'est arrivé un 25 juin

    25 juin
    1857

    Fleurs coupées
    Mise en vente du recueil de poésie 'Les Fleurs du mal' de Charles Baudelaire. Les "fleurs" sont jugées indécentes et valent un procès à leur auteur. Il est condamné en août à retirer six de ses poèmes de l'ouvrage. Le mal est irréparable. Conçu non comme une suite aléatoire mais comme un tout, l'oeuvre se trouve dénaturée par la décision de justice. Baudelaire, la mort dans l'âme, retranche les passages incriminés, repositionne le reste et réécrit des poèmes pour redonner du lien à l'ensemble. L'organisation première est perdue à jamais. La poésie paye un lourd écot à la pudibonderie.

     

    ***********************************

     

    Le 25 janvier 2006

    5 mois aujourd'hui que j'ai cessé de fumer, je me félicite et m'encourage à ne pas reprendre


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :