• La Bague au Doigt

    En ancien français, les mots alliance et mariage étaient synonymes. On sait qu'une bague fut offerte pour un mariage vers 2800 avant J.-C., sous la troisième dynastie de l'ancien royaume d'Egypte, mais les conditions d'apparition de l'alliance en Occident restent méconnues.
    L'anneau conjugal représente depuis toujours un gage de fidélité à l'autre. Sa forme circulaire, emblème d'harmonie et d'éternité, symbolise ainsi la parole donnée et l'union.
    Le symbolisme de l'anneau est particulièrement riche. Il se rapporte à celui des cercles sans début ni fin, réputé protecteur. L'anneau a toujours représenté le pouvoir, ainsi que le signe d'une "alliance" conclue avec une communauté, un dieu ou un être vivant : les chrétiens l'ont adopté comme l'un de leurs symboles principaux. Les pouvoirs magiques attribués à l'anneau foisonnent et dans le domaine du surnaturel, aucun bijou ne l'a jamais surpassé. Dès l'Antiquité, on utilisait largement des anneaux magiques servant de talismans ou autres amulettes. La puissance symbolique accordée à la bague de fiançailles et aux alliances peut s'apparenter aux voeux d'une authentique protection de l'union.
    Le fait que la bague de fiançailles et l'alliance soient passées à l'annulaire gauche se fonde sur une croyance plusieurs fois millénaire : les médecins grecs du IIIe siècle avant J.-C. pensaient, à l'instar des Egyptiens, que la "veine de l'amour" reliait directement ce doigt au coeur. Les Romains leur emboitèrent le pas, prêtant de plus à l'annulaire des pouvoirs de guérison.

    source :
    L'album du mariage


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :