• La Tête dans les étoiles

     <?xml:namespace prefix = v ns = "urn:schemas-microsoft-com:vml" /><v:shapetype id=_x0000_t75 stroked="f" filled="f" path="m@4@5l@4@11@9@11@9@5xe" o:preferrelative="t" o:spt="75" coordsize="21600,21600">

    Qu’y a-t-il dans un trou noir ?<?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Ce n’est pas parce qu’on ne peut pas voir les trous noirs qu’on ne les connaît pas ! les astronomes commencent même à s’en faire une assez bonne idée. Ils savent que le centre d’un trou noir est un point – ils appellent cela une « singularité » - où les lois de la physique telle que nous la connaissons n’ont plus cours : même l’espace et le temps y sont totalement déformés. Ce centre attire inexorablement à lui tout ce qui se trouve à sa portée. Il est entouré d’un disque où la matière et la lumière tourbillonnent en attendant d’être précipitées dans la singularité. La frontière de ce disque, qui marque la limite entre le trou noir et l’extérieur, est appelée « horizon des évènements ». C’est une zone de « non retour » en ce sens que tout ce qui y pénètre ne ressort plus jamais. Aucune information ne peut donc filtrer au dehors.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Dans un trou noir, le temps se ralentit<o:p></o:p>

    Dans ces conditions, le seul indice que l’on puisse espérer recueillir de l’existence d’un trou noir provient de la matière juste avant qu’elle ne pénètre dans l’horizon des évènements . Car, à ce moment, elle s’échauffe énormément et émet alors un puissant flux de rayons X. C’est en quelque sorte son dernier message avant d’être piégée par le trou noir.. Qu’adviendrait-il d’un astronaute téméraire qui déciderait d’aller y voir de plus près ? Dès qu’il franchirait l’horizon des évènements, il ne pourrait plus communiquer avec l’extérieur et disparaîtrait à jamais. On peut toutefois imaginer ce qui lui arriverait à l’intérieur du trou noir : il commencerait par s’étirer démesurément, sa vitesse s’accélèrerait et son « temps propre » se ralentirait à mesure qu’il s’approcherait de la singularité. Autrement dit, les battements de son cœur s’espaceraient considérablement, sans qu’il en ait le moins du monde conscience. Et chaque minute qu’il chronomètrerait à sa montre durerait l’équivalent, pour nous terriens, d’une éternité.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Rayons X : rayonnement de même type que la lumière visible, mais beaucoup plus énergétique. Pour cette raison, les rayons X peuvent traverser la matière et son employés en imagerie médicale.<o:p></o:p>

     <o:p></o:p>

    Les trous noir sont invisible car ils ne dégagent aucune lumière (il ne font que l’absorber).<v:stroke joinstyle="miter"></v:stroke><v:formulas><v:f eqn="if lineDrawn pixelLineWidth 0"></v:f><v:f eqn="sum @0 1 0"></v:f><v:f eqn="sum 0 0 @1"></v:f><v:f eqn="prod @2 1 2"></v:f><v:f eqn="prod @3 21600 pixelWidth"></v:f><v:f eqn="prod @3 21600 pixelHeight"></v:f><v:f eqn="sum @0 0 1"></v:f><v:f eqn="prod @6 1 2"></v:f><v:f eqn="prod @7 21600 pixelWidth"></v:f><v:f eqn="sum @8 21600 0"></v:f><v:f eqn="prod @7 21600 pixelHeight"></v:f><v:f eqn="sum @10 21600 0"></v:f></v:formulas><v:path o:connecttype="rect" gradientshapeok="t" o:extrusionok="f"></v:path><o:lock aspectratio="t" v:ext="edit"></o:lock></v:shapetype>

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :