• Les bienfaits du Thé

    Les Bienfaits du Thé
    Faites votre choix :

    L'usage du Thé dans la médecine chinoise,
    est aussi ancestral que la plante elle même!

    Le Thé fut tout d'abord apprécié pour ses qualités thérapeutiques.
    Mais la médecine chinoise est plus préventive et quotidienne que notre médecine occidentale qui traite le mal une fois qu'il s'est manifesté...

    On lui reconnait aujourd'hui de nombreuses vertus que des arguments scientifiques ont démontrés.

    Contrairement au café, le Thé n'est pas un excitant mais un stimulant, riche en vitamines,
    en fluor, en minéraux, en antioxydants et en oligoéléments, il possède également la propriété de dissoudre le taux de graisses dans le sang.
    Une aubaine pour les artères... et pour la ligne !

    En revanche, consommé au cours d'un repas, il peut inhiber partiellement la fixation des apports de fer dans l'organisme. Il est donc préférable pour certaines personnes de ne pas prendre cette habitude.

    Des études approfondies, initialement portées sur les Thés verts et depuis élargies au Thé noir, indiquent que les tanins (ou polyphénols) et la catéchine ont une puissante activité anti-
    oxydante ; ils combattent les radicaux libres responsables du vieillissement des cellules.

    Une relation entre le thé et le cancer a également été mis en évidence, celui-ci aurait
    pour effet de ralentir l'évolution de certains cancers des voies digestives.

    "Etre un homme ou une femme de thé,
     c'est être le médecin de son esprit"
    John Blofeld, spécialiste des religions orientales.


    LEGENDE

    De nombreuses légendes entourent le mystère de l'origine du Thé.
    La plus ancienne vient de Chine et remonte en 2737 av.J.C.

    "Par une journée de grande chaleur, L'empereur Shen Nong,
    assis à l'ombre d'un arbuste, fait bouillir de l'eau pour se désaltérer et s'assoupit.
    Pendant son sommeil quelques feuilles de ce petit arbre tombent dans la jarre.
    A son réveil, il trouve cette infusion si délicieuse,
    qu'il incite alors  ses sujets à en faire leur boisson favorite."

    Le Thé était né !

     

    ORIGINE

    Le milieu naturel du Thé est la Chine. Elément de pharmacopée bien avant notre ère,
    il fut consommé tout d'abord comme boisson populaire puis devint rapidement une boisson mondaine.
    Présenté sous forme de galettes compressées, il voyage au-delà des frontières comme monnaie d'échange avec les peuples nomades mongols, tibétains et turcs.
    Les maîtres de Thé chinois posèrent dès le VIIIeme siècle les bases de ce qui allait devenir : la civilisation du Thé.

    Le Thé arrive au Japon vers le XIIIème siecle et sera étroitement lié aux croyances bouddhistes. Le rituel de la dégustation devient alors une cérémonie très élaborée  : 
    le Cha No Yu, un art de vivre, qui traduit l'essentiel de la philosophie japonnaise :
    harmonie - respect - pureté - tranquillité.

    Jusqu'au XVIIème siècle le Thé est resté inconnu de l'Occident puis se répandit très vite
    dans les salons européens de l'aristocratie. Ce sont les Hollandais qui furent les premiers en 1606 à importer du Thé en Europe, suivit par les Anglais en 1657 et par les Français en 1700. A la fin du XVIIème l'Angleterre, la Hollande et la France se livrèrent une véritable guerre commerciale, car c'est par la mer et les clippers que le Thé connu alors sa formidable expansion.

    La Compagnie des Indes Hollandaises dut plier devant la puissance de la Compagnie des Indes Orientales anglaises qui réussit à obtenir le quasi monopole des exportations.
    Mais la Chine méfiante limitait les échanges en les taxant lourdement. La situation se compliqua pour les anglais car la demande en Europe et en Amérique était de plus en plus grande.  L'Angleterre utilisa alors l'opium comme monnaie d'échange contre des caisses de Thé, la Chine répliqua et cela donna la première guerre de l'opium ! 

    Au milieu du XVIII, l'angleterre augmenta les taxes d'importation de Thé en Amérique,
    ce qui entraina un boycott immédiat contre le Thé anglais et déboucha sur la fameuse
    Boston Tea Party en décembre 1773 où la cargaison fut jetée dans le port.
    Cet évènement fut considéré comme le 1er acte de la guerre d'indépendance des colons américains.

    La maitrise de la production devint alors primordiale pour l'Empire britannique, d'où la création de plantations en Inde puis à Ceylan.
    C'est en 1849 que Robert Fortune, botaniste anglais déguisé en marchand chinois,
    dérobe le secret de fabrication et 20 000 pieds de Thé qui seront, grâce à lui, implantés sur les contreforts de l'Himalaya et deviendra l'un des plus grand crus : Darjeeling !

    C'est encore un anglais, Robert Bruce, qui découvrit en 1823 la présence d'un théier sauvage dans la région d'Assam.
    L'implantation du Thé à Ceylan fut plus facile, l'Angleterre avait donc ses propres exploitations.

    Le monopole de production chinoise était bel et bien révolu !

    La concurrence que se livrèrent les colonies fut telle, qu'elle modifia le goût de l'Europe,
    auparavant pour le Thé vert chinois, vers le Thé noir.
    Depuis quelques années, suite à des études scientifiques louant ses vertus sur la santé,
    le Thé vert retrouve un intérêt grandissant. 

    D'autres pays producteurs suivront la voie du Thé, en Afrique, en Océanie et
    en Amérique du sud.

    Une plante millénaire pour une boisson universelle ! . . .



    A suivre : une information sur les différents "thé"


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :